Blog

Comment se détacher du regard des autres ?

Tout être humain est jugé. Chacune de nos actions et chacune de nos paroles sont jugées par quelqu’un et ce, depuis notre naissance. Nos parents nous jugent chaque jour, et en fonction de ce que nous disons ou faisons, nous sommes « gentil » ou « méchant ».  Même chose à l’école. Pour certains profs nous sommes de bons élèves et pour d’autres, de mauvais élèves.

 

Nous nous soucions donc constamment du regard des autres, de ce qu’ils pensent de nous. De ce fait, nous ne nous sentons pas à l’aise lorsque nous téléphonons en public,  prenons la parole en public, parlons de nous ou abordons quelqu’un qui nous plaît. Ce ne devrait pas être le cas. Si le regard des autres vous empêche de faire ce que vous voulez, cela veut dire que vous accordez  moins d’importance à ce que vous désirez qu’à ce que les autres pensent de vous.

 

Voici quelques conseils pour vous libérer de ce poids :

Augmentez l’estime que vous vous portez à vous-même. Accordez-vous de la valeur. Notez les compliments des autres. Noter les compliments venant d’autres personnes vous donnera confiance en vous. C’est une façon de se rendre compte que le regard des autres sur vous n’est pas forcément négatif.

 

Centrez votre regard sur les autres. Ne cherchez pas à maintenir votre attention sur vous, mais orientez-la plutôt vers le monde extérieur, vers les personnes qui vous entourent. Par exemple, lorsque vous êtes au milieu d’une foule, lisez un livre, ou concentrez-vous sur les autres.

 

Inconsciemment, si vous avez peur du regard des autres, c’est peut-être parce que vous-même jugez  votre entourage de manière négative. Veillez donc à ne pas juger les autres négativement.

 

Regard des autres : vous sentez-vous sans cesse observé en présence d’autres personnes ?


Vous avez peut-être peur de…

  • Téléphoner en présence d’autrui ;
  • Aborder cet(te) inconnu(e) sublime ;
  • Aller à une soirée ;
  • Prendre la parole en public ;
  • Parler de vous ;
  • Travailler, écrire, effectuer une tâche en étant observé ;
  • Manger avec des collègues ;
  • Participer à une conversation de groupe ;
  • Attendre sur le quai d’un métro, et faire face à une foule sur l’autre quai ;
  • Etc.

 

   J’imagine que vous aimeriez vous libérer de cette précision insoutenable du regard des autres.

 

   Voici la marche à suivre :

I. Augmentez votre estime de vous

 

regard des autres

 

Les autres ne vous jugent pas avec la même paire de lunettes que vous-même. Ils n’ont pas les mêmes valeurs, ni les mêmes priorités, ni les mêmes convictions. Ils n’ont pas la même vision des choses que vous.

 

   Leur jugement n’est donc pas objectif comparé à votre propre jugement personnel. Vous seul possédez la bonne paire de lunettes pour juger si ce que vous faites est bon ou pas.

 

   Sachez que, quoi que vous fassiez, vous serez critiqués par les autres. Même des personnes admirables comme le Dalaï-lama, Nelson Mandela, Mère Thérésa, ou Gandhi ont toutes été critiquées, dénigrées, rejetées par certaines personnes.


Simplement, allez-vous laisser les autres vous définir ?

   Une étude a été menée par Bronnie Ware, une infirmière australienne qui s’occupait de personnes qui allaient mourir sous peu, et les a questionnés sur leurs plus grands regrets.
Le regret qui revenait le plus souvent, pour 95 % des gens, était de ne pas avoir vécu leur vie comme ils l’entendaient par peur du regard des autres.


Personnellement, j’estime que faire partie de ces 95 % des gens, c’est faire une insulte à la vie.


   Si le regard des autres vous empêche de faire ce que vous voulez, c’est parce que vous avez un problème de hiérarchisation dans votre esprit. Vous accordez une importance plus importante à ce que les autres pensent de vous que ce que vous pensez de vous-même.

 

Vous devez absolument inverser cette hiérarchie.


Comment faire ?


Outils nécessaires
: un carnet et un stylo.


1.
Définissez clairement vos valeurs

Voici une liste de valeurs possibles :

  •  Amour
  • Sentiment d’exaltation
  • Communication mutuelle
  • Respect
  • Plaisir
  • Épanouissement
  • Soutien
  • Défi
  • Créativité
  • Beauté
  • Attirance
  • Unité spirituelle
  • Liberté
  • Honnêteté
  • Passion
  • Loisir


Cette liste est non exhaustive, et il y a de fortes chances pour que vous en trouviez d’autres qui vous semblent plus fondamentales.



Définissez les 3 valeurs qui comptent le plus pour vous.

Vous vous dites peut-être qu’elles sont toutes importantes.
C’est vrai. Mais choisissez-en 3, les plus importantes, celles pour lesquelles vous seriez prêt à mourir ou presque […].

 

Retrouvez intégralité de cet article sur :  http://ex-timide.com/comment-vaincre-la-peur-du-regard-des-autres/

La passion, clé du succès

La passion n’est pas seulement ce qui qui nous consume, c’est d’abord ce qui nous construit. C’est ce qui nous rend heureux, et nous pousse à nous surpasser.

 

La passion est la clé du succès. Si vous l’avez trouvée, et avez l’opportunité de l’exercer, exercez là. Elle vous amènera vers la réussite, tout en vous amusant.

 

Il y a toutefois quelques obstacles à franchir avant le succès. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

– Trouvez votre passion. Exploitez là. Si vous mélangez votre passion à votre vie professionnelle, vous n’en serez que plus créatif. Ce sera une source de bonheur et de renouvellement.

– Mettez au clair vos buts et vos rêves. Ne les laissez pas dans le vague. Vous aurez plus de chances de les réaliser.

– Avancez petit à petit. Ne vous perdez pas dans des complications. Le succès ne peut être parfait à 100%. Ignorez donc les problèmes, et concentrez-vous uniquement sur votre objectif.

 

La passion, c’est l’énergie. Ressentez le pouvoir qui vous vient lorsque vous vous concentrez sur ce qui vous excite

 

D’après le dictionnaire, la passion est un grand sentiment d’enthousiasme ou d’excitation face à une activité. C’est ce qui vous rend heureux et qui vous motive à faire le mieux possible, et même plus. Si vous avez trouvé votre passion et avez l’opportunité de la pratiquer, que ce soit dans la vie ou au travail, vous grimperez facilement vers le succès. Tous les jours seront comme une cour de récréation.

Ceci dit, le fait de trouver sa passion ne mène pas directement au succès. Il y a le plus souvent des obstacles à franchir. Ce qu’il faut, c’est ignorer les obstacles afin d’arriver au succès.

 

Comment est-ce que la passion peut vous mener au succès ?

 

Voici 4 simples conseils:

 

1. Trouvez votre passion et exploitez-la.

Voici une citation de Wanda Skyes : « S’il y a quelque chose que vous voulez faire et que vous ne pouvez plus ignorer, arrêtez de souhaiter et allez-y, tout simplement. »

La passion n’est pas difficile à réaliser. Si vous savez ce qui vous motive, alors vous y êtes déjà. Si vous incorporez votre passion dans votre travail et votre vie personnelle, vous serez plus créatif et trouverez plus souvent des nouvelles idées et des solutions. De plus, vous serez satisfait et complètement heureux.

 

2. Trouvez ce que vous pouvez contrôler et ignorez ce sur quoi vous n’avez aucun contrôle.

Avancez petit à petit, ne vous compliquez pas la vie. Le succès n’est jamais parfait à 100%, cela est un fait. Sur votre parcours, vous trouverez des problèmes et de la négativité qui pourra vous distraire. Ignorez-les et concentrez-vous sur votre but. Voici comment faire :

  • Gérez vos peurs en refusant vos pensées négatives et restez actif. Prenez des risques. N’abandonnez pas.
  • Ayez des buts clairs. Imaginez ce à quoi le succès ressemblerait. Contemplez ce qui est en jeu sans laisser vos peurs vous contrôler.
  • Ayez également des comportements clairs. N’entreprenez pas ce qui vous éloignera de votre but.
  • Acceptez que l’anxiété ne disparaîtra peut-être jamais. Il se peut que vous ne vous sentiez jamais simplement bien. Les déceptions et les échecs font partie de votre parcours.

 

3. Trouvez votre vision et faites-en une réalité.

Quelle est votre vision ? Que souhaitez-vous atteindre ? A quoi ressemble l’image finale et quels sont vos espoir et rêves ? Qu’êtes-vous en train de faire afin d’atteindre ces rêves ? Si vous êtes clair sur vos buts et rêves, vous êtes plus susceptibles de les accomplir.

 

4. Soyez créatif lorsque vous visualisez vos rêves.

Des nouvelles recherches concernant le cerveau ont trouvé que l’on peut créer des nouveaux chemins dans le cerveau en se concentrant et en étendant nos actions et pensées. Ceci suggère que la visualisation est une manière très efficace de reprogrammer notre subconscient. Si votre esprit se concentre sur ce qu’il veut atteindre, il sera plus précis et vous serez plus susceptible d’arriver à l’accomplissement. N’oublions-pas que le cerveau se muscle !

Voici ce qu’Albert Einstein a dit : « Je n’ai pas de talent particulier. Je suis simplement passionnellement curieux. »

 

J’espère que cette citation prouve que dans la passion règne le pouvoir. Et le succès n’est pas si imaginaire et loin que cela !

 

Sourcehttp://bookboon.com/blog/2015/11/la-passion-mene-au-succes-4-conseils-pour-atteindre-vos-buts/?lang=fr

Affirmation de soi et confiance en soi, deux notions distinctes

La confiance en soi et l’ affirmation de soi sont deux notions proches, mais qui doivent être distinguées.  Grâce à la confiance en soi nous pouvons dépasser les obstacles, avancer dans nos projets. Intuitivement, nous savons à quoi elle ressemble : quelque chose comme de l’aisance, de l’assurance.

Elle nous permet d’entreprendre, d’agir, de prendre des décisions difficiles malgré les risques. C’est donc une qualité nécessaire pouvoir avancer dans la vie.

L’ affirmation de soi c’est avoir une image saine de soi. C’est la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans pour autant nuire à ceux des autres. Elle nous permet de prendre  la parole en public et de communiquer avec autrui plus facilement.

Ce sont deux notions différentes, mais qui s’influencent énormément. L’ affirmation de soi permet d’entretenir de bonnes relations et de mieux avancer dans nos projets. L’ affirmation de soi améliore donc la confiance en soi.

Développer la confiance en soi permet de manifester le meilleur de nous-mêmes autant dans la sphère professionnelle que personnelle.

 

Estime, confiance en soi, affirmation de soi, il y a de quoi s’y perdre !

 

« Je n’ai pas confiance en moi ». Cette phrase est souvent utilisée de façon abusive.

 

Nous confondons « estime », « confiance en soi » et « affirmation de soi ».

 

Il s’agit de notions assez proche et elles  interagissent entre-elles.  Toutefois, elles méritent d’être distinguées.

 

Le travail pour retrouver son estime n’est pas le même que pour développer la confiance en soi. Il est est donc important de pouvoir poser un diagnostic correct au départ.

 

Je commencerai donc par définir chacune de ces notions.

 

L’estime de soi est l’image que nous avons de nous-même. C’est la valeur que vous vous accordez, le regard que vous portez sur votre apparence physique, sur vos compétences, vos réussites, votre vie affective, …

 

S’estimer, c’est s’accepter avec ses forces et ses faiblesses.

 

L’estime de soi est changeante. Elle augmente lorsque nous vivons en respectant nos propres valeurs et diminue lorsque nous ne sommes pas cohérent avec nos valeurs.

affirmation de soi

affirmation de soi

La confiance en soi est liée à nos actes. C’est la capacité d’agir, d’entreprendre, de prendre des décisions, d’oser malgré la peur.

 

Avoir confiance en soi, c’est savoir que l’on possède les ressources nécessaires pour faire face à une situation particulière.

 

Retrouvez cet article sur : http://nomadity.be/blog_confiance/estime-confiance-affirmation-il-y-a-de-quoi-sy-perdre/

La timidité, comment peut-on la vaincre ?

La timidité peut gâcher vos moments passés en soirée, avec vos amis, votre famille. Elle vous empêche d’aller vers les autres, de communiquer avec des inconnus, de faire de nouvelles connaissances.

 

La timidité est due au manque d’assurance, à la peur d’être critiqué, humilié, dénigré. C’est un ennemi qui nous freine énormément dans notre vie sociale. Une personne ayant peur d’aller vers les autres est susceptible d’être mise à l’écart, de se retrouver isolée et de provoquer un mal-être.

 

Heureusement, la timidité est un ennemi que nous pouvons vaincre. Il existe des méthodes pour ne pas être victime de sa timidité, par exemple en soirée.

 

Arriver en soirée avant tout le monde peut vous mettre à l’aise, car cela vous dispense de tâches désobligeantes comme saluer chaque personne présente dans la pièce. Cela peut vous mettre dans les meilleures conditions pour la suite.

 

N’ayez pas peur de parler. Si vous ne voulez pas échanger, les autres ne viendront pas échanger avec vous. Parlez librement de choses simples, comme le déroulement de la soirée, l’ambiance. Intéressez-vous aux gens, posez leurs des questions. Cela crée une bonne atmosphère et laisse facilement place au dialogue.

 

 

Ne restez plus timoré(e) en soirée et passez-y un bon moment

 

Votre timidité peut être un handicap réel au quotidien. Elle peut aussi l’être durant une soirée, vous empêchant de profiter de toutes les opportunités d’un tel moment. Dont celui, tout simplement de passer un bon moment. Découvrez comment passer un bon moment dans une soirée ou tout événement social, malgré votre timidité .

 

Une soirée peut être le cadre idéal pour passer un bon moment, découvrir de nouvelles personnes, faire une rencontre amoureuse ou initier une association prometteuse.

 

Bien sur, ces objectifs éventuels varient selon le cadre et le lieu de l’événement : chez des amis, pour son travail, un nouvel an, un mariage, … Mais le fait est qu’une soirée vous offre toutes ses possibilités.

 

Pourtant, bien souvent, votre timidité vous inhibe et vous empêche tirer le meilleur profit de ces moments.

 

Je le sais car j’ai vécu la même chose …

 

Au début de ma seconde année d’IUT, la coutume était de rencontrer les étudiants de première année dans le cadre d’un bizutage. Ce bizutage était très sage et permettait aux nouveaux de s’intégrer et à tout le monde de se rencontrer.

Rien de bien méchant ou de très novateur. En fait, tout cela était très sympa.

Pourtant, ma timidité m’avait littéralement pourri ma rencontre avec l’étudiante qui m’avait été confié et, surtout, la fête qui concluait cette journée de rencontre.

Là où tout le monde s’amusait et dansait, et alors que certains flirts naissaient, moi, je suis resté prostré dans mon coin.

 

Une bien belle soirée de m***e …

 

J’ai connu quelques autres moments équivalents qui se sont terminés de la même façon. En particulier une soirée de Nouvel An, alors que j’avais 22 ans et ne connaissait que l’organisateur. Ce n’est pas mon meilleur souvenir de Nouvel An …

 

Il ne sert à rien de ruminer et de s’en vouloir éternellement. Mais il faut bien reconnaître que j’ai laissé passer de belles opportunités de m’amuser, voire de faire des rencontres amoureuses.
Depuis, cela a bien changé.

 

J’ai un tempérament introverti que je respecte et vit bien. Mais je ne vis plus mes soirées de façon aussi douloureuse. Je m’amuse vraiment, fais des rencontres agréables et en profite.

 

Voici mes quelques conseils pour vaincre votre timidité dans une soirée et passer un bon moment malgré votre anxiété sociale […]

 

Retrouvez cet article sur : http://www.prendreconfiance.com/timidite-soiree/

La méditation comme outil de gestion du stress

Dans un environnement de plus en plus stressant, la méditation s’avère un outil très efficace pour retrouver la sérénité. Le travail continu mène à l’épuisement du corps et de l’esprit.  Il faut donc de temps à autre se ressourcer, afin de mieux faire face aux difficultés et aux angoisses.

 

Si vous êtes submergé par les problèmes ou dépassé par les événements, la méditation reste un outil très fortement conseillé : elle aide à retrouver l’équilibre et la concentration, et à se centrer sur l’essentiel.

 

La méditation est par exemple l’arme infaillible de l’artiste, et constitue un tremplin dans l’accomplissement de ses œuvres. Elle permet aussi d’apprendre à mieux accepter l’autre, et à vivre en paix avec soi-même.

 

Dans le monde professionnel, certaines entreprises ont compris l’utilité de la méditation et le rôle qu’elle pourrait jouer pour améliorer les relations humaines entre collaborateurs, dans un climat d’empathie et de confiance mutuelle, où chacun peut exprimer ses idées et ses valeurs librement.

 

La méditation au secours des dirigeants

 

La méditation a ses adeptes dans la Silicon Valley mais aussi en France. Qu’est-ce qui séduit les dirigeants dans cette pratique ?

 

« On devrait prendre plus de temps inutile comme cela ! ». Voilà le souhait qu’aurait exprimé un cadre dirigeant du groupe de restauration Sodexo après une réunion de top managers placé sous le signe de la méditation, à laquelle l’entreprise a, comme nombre de sociétés notamment américaines, commencé à se convertir. C’est du moins ce que raconte Sébastien Henry, ancien dirigeant d’entreprise à l’international, devenu consultant spécialisé dans l’accompagnement de managers, présent à ce moment-là.

 

« J’ai observé lors de cette réunion plus d’authenticité, plus de proximité entre les participants, et il y avait également la sensation de se centrer sur l’essentiel… » Des mots creux ? Loin de là. Car plus qu’une simple technique de gestion du stress, la méditation a de nombreux bénéfices à apporter aux dirigeants. Ce sont des spécialistes qui le disent, à l’occasion d’une conférence d’Akayogi, organisateur de programmes de méditation, qui s’est tenue jeudi 15 octobre 2015 à Paris.

 

Mieux maîtriser son stress

 

Même s’il serait très réducteur de la présenter uniquement comme cela, la méditation peut avoir des effets bénéfiques sur le stress. Elle permet dans le même temps de retrouver une meilleure concentration. « Lorsque j’ai commencé à méditer il y a cinq ans, j’étais oppressé, submergé, anxieux. Je faisais beaucoup de choses, je voyageais beaucoup, témoigne Christopher Guérin, directeur général Europe de Nexans, fabricant de fibres et câbles électriques industriels. J’ai depuis appris à maîtriser ce que j’appelle  »l’effet jacuzzi » : à calmer mon esprit en ébullition de façon permanente, à voir le fond de la piscine, à trouver la sérénité ».

 

L’occasion de battre en brèche une idée reçue sur la méditation. « Méditer ne veut pas dire arrêter de penser. Ceci est impossible à faire, la pensée est déjà là. La question est : qu’en faire ? », interroge Matthieu Ricard, moine bouddhiste, interprète du Dalaï-lama.

Retrouvez cet article sur : www.chefdentreprise.com – « Bien-être au travail : 3 bienfaits de la méditation pour les dirigeants de PME » […]

 

Retrouvez cet article sur : http://www.chefdentreprise.com/Thematique/rh-management-1026/Breves/Bien-travail-bienfaits-meditation-dirigeants-PME-260498.htm#.Vlrr3XYvdD9

La créativité, bénédiction ou acquis de l’expérience?

Certaines personnes sont plus aptes à la créativité et à l’invention que les autres. Ces personnes ont toujours de nouvelles idées, et peuvent facilement proposer des solutions à la fois originales et adaptées à leur contexte. S’agit-il de facteurs intrinsèques, liés aux aspects physiques, physiologiques et psychologiques ? ou s’agit-il de compétences que tout un chacun peut développer en s’exerçant et en développant certaines aptitudes ?

La science nous explique partiellement ce phénomène : la créativité est avant tout un mode de fonctionnement et un état d’esprit très fortement lié à notre cerveau et à la façon dont on l’utilise. En effet, ce dernier est constitué de deux parties. Un hémisphère droit responsable de la créativité, du non verbal et de l’émotion, et un hémisphère gauche de la logique, du linéaire et de l’analytique. Ces deux parties de notre cerveau ont des aspects très différents l’un de l’autre et il y a toujours une partie qui est activée plus que l’autre.

 

En fait, selon diverses études, il s’avère que les personnes faisant preuve de créativité possèdent certaines qualités en commun :

 

  • – Elles ont souvent la tête ailleurs

Ceci leur permet de collecter les ingrédients de la créativité et de l’imagination, qu’ils soient seuls ou entre amis, afin d’être guidés vers de nouveaux horizons qui restent méconnus des autres.

 

  • – Elles ont de grandes capacités d’observation et d’analyse

L’une des choses qui caractérisent ces personnes est la «curiosité». Elles ont l’habitude de remarquer et d’observer toutes choses qui les entourent, et de voir clairement ce qui les relie les unes aux autres.

 

  • – Elles n’ont pas d’agenda ou d’horaire fixe

L’hémisphère doit est un hémisphère atemporel. Ainsi, les personnes créatives n’ont pas de moment précis pour accomplir leurs tâches, tout dépend de leurs désirs et caprices.

 

  • – Elles s’isolent volontiers des autres

Autre secret de la créativité, le besoin d’être seul de temps à autre afin de se régénérer, d’apprécier et de découvrir de nouvelles choses.

 

  • – Elles recherchent en permanence de nouveaux challenges

Leur plus grande crainte est la routine, car être créatif c’est voyager et découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles sources d’énergie pour inventer et créer.

 

  • – Elles aiment prendre les risques

Les personnes créatives n’ont peur de rien, car elles savent qu’on ne peut pas réussir sans prendre de risques.

 

  • – Leur réussite passe souvent par l’échec

Face à l’échec il existe deux catégories de personnes qui réagissent différemment : soit cela les affaiblit et par la suite ne s’en relèvent jamais, soit l’échec les les rendent plus fortes qu’avant et plus créatives.

 

  • – Elles trouvent leur plaisir dans ce qu’elles font

La principale condition pour être créatif, c’est de faire ce qu’on aime, et ce en quoi on croit.

 

 

Article original : http://buzzly.fr/pourquoi-les-creatifs-sont-differents-10-points-qui-les-caracterisent.html